BLOGas.lt
Sukurk savo BLOGą Kitas atsitiktinis BLOGas

Batterie Toshiba Libretto W100-106

SORTE DE BOITE NOIRE DES ABEILLES
Les chercheurs veulent connaitre le temps passé à l’extérieur de la ruche, les échanges avec les autres colonies, les changements soudains de direction (ce qui indique un facteur de stress des abeilles ou une modification notable de leur environnement.), etc. Le système disposé au dos des abeilles fournira de quoi reconstituer leur plan de vol sur le même principe que la boîte noire d’un avion.
A chacun de leur passage à la ruche, les informations sont récoltées sans fil (en Wi-Fi) par Edison, un ordinateur de la taille d’un timbre-poste spécialement développé par Intel pour les applications d’Internet des objets. Les chercheurs pourront construire des modèles 3D des déplacements des abeilles et suivre les facteurs environnementaux de la ruche. Des capteurs complémentaires rattachés à Edison fourniront des mesures de l’humidité, de la température ou du taux de rayons ultraviolets.

SUIVI DES RHINOCÉROS EN AFRIQUE DU SUD
Depuis 2014, Intel participe à un programme pilote similaire en Afrique du Sud visant la sauvegarde des rhinocéros face au braconnage. Les rhinocéros sont équipés d’un bracelet GPS (basé sur la carte Galileo d’Intel) autour des chevilles et une puce RFID dans leurs cornes afin de suivre leurs déplacements.
L’ENTRETIEN HUMANITÉS NUMÉRIQUES ENTRETIEN Membre du CNNum de 2013 à 2016, Tristan Nitot est l’un des fondateurs de Mozilla Europe. Il l’a quitté début 2015 pour rejoindre l’équipe dirigeante de la jeune pousse CozyCloud, qui propose un cloud personnel destiné à redonner à l’utilisateur le contrôle de ses données. Depuis toujours, Tristan Nitot milite sur le thème de la protection de la vie privée et des données en ligne. Alors que l’état d’urgence et la surveillance font débat en France suite aux attentats de 2015 et donnent lieu à des mesures de surveillance aussi dans le numérique, il s’exprime pour l’Usine Digitale, sur ce que l’opposition désormais numérique entre sécurité et liberté signifie en 2016.
L’Usine DIgitale : Avec l’état d’urgence à la suite des attentats de Paris, Internet est sur la sellette et sa surveillance à l’ordre du jour. Cela remet en avant la question de la liberté contre la sécurité à l’ère du numérique. Depuis longtemps, vous prônez la première plutôt que la seconde. Quel est votre point de vue en 2016 ?

Tristan Nitot : J’ai toujours eu cette préoccupation de la liberté face à la sécurité dans le numérique. Simplement, jusqu’ici, elle n’était pas médiatique. La vraie question sous-jacente est simple : avec l’arrivée du numérique qui fait exploser les possibilités de flicage, quelle société veut-on ? En décembre 2014, j’ai commencé à écrire un livre sous forme de posts de blog successifs, sur cette question de la surveillance et celle, corolaire, de la coopération volontaire ou non des grandes plates-formes. C’était un mois et demi avant Charlie. Et ces sujets sont soudain devenus visibles médiatiquement. Il y a quelques jours, j’ai écrit ma conclusion. Et ça m’a plombé. Parce que j’ai passé ces 13 mois en revue. De Charlie au Bataclan. Avec la suite d’événements politiques qui s’en sont suivis (la loi pour le renseignement, l’état d’urgence, ndlr).

Votre réflexion remonte beaucoup plus loin dans le temps que les attentats de 2015. Sur quoi portait-elle ?
Mon point de vue de départ n’était pas du tout sur le terrorisme. Je voyais qu’on était en train de glisser vers une société de la surveillance. D’abord parce qu’il y a une centralisation de l’Internet. Les deux principaux acteurs connus, visibles et compris, Google et Facebook, concentrent tout. Google avec l’approche suivante : On aide les internautes à accéder aux données et aux services –sous-entendu, on sait tout sur tout – et on en profite pour engranger des milliards de dollars. Et leur tactique consiste à offrir ces services pour récolter des données.

Avec son moteur de recherche, Gmail, Hangout et maintenant Nest, Google sait ce que vous cherchez, ce à quoi vous vous intéressez, ce que vous dites et avec qui vous parlez. Et le cœur de tout, c’est Android. Je le surnomme notre mouchard de poche. Ils ont des capteurs partout ! Ce n’est pas fait méchamment, c’est juste un business remarquablement exécuté ! Les gens apprécient les services qui leur sont proposés. Mais le problème c’est qu’ils comprennent très mal ce sujet de la surveillance.

Comment pourrait-on alors mieux faire comprendre ce modèle du gratuit qui induit selon vous une surveillance des internautes par les géants du Net ?
J’utilise souvent un dessin qui provient d’une BD de Geek & Poke. Ce sont deux cochons qui discutent. L’un dit à l’autre : tu as vu, c’est génial, on ne paye même pas le loyer. Le deuxième renchérit : Oui ! Et en plus, la nourriture est gratuite ! Et la légende, c’est : deux cochons discutant du modèle gratuit…. Les cochons ne sont pas les clients du fermier ! C’est une escroquerie de le croire ! Le client, c’est celui qui paye pour le saucisson ! Donc, dans le numérique, c’est l’annonceur publicitaire. Et le résultat, c’est que nous sommes surveillés de très près.

Il y a un autre problème : c’est le développeur qui décide de ce que fait le logiciel. En tant qu’utilisateur, on le consomme tel qu’écrit. Sauf si c’est un logiciel libre. La liberté, surtout avec l’importance croissante du numérique, c’est de pouvoir modifier le code. D’autant que nous sommes à l’ère du cloud. Les logiciels récoltent des données qui arrivent sur des ordinateurs qui ne sont pas ceux des internautes, mais ceux de Facebook ou de Google. Et eux travaillent sur toutes les données et les stockent. Larry Lessig a écrit le code, c’est la loi. Cela signifie qu’au XXIème siècle, c’est celui qui écrit le code qui écrit les règles. Entre les cochons et Lessig, on peut résumer : vous n’êtes pas le client, et vous n’êtes pas celui qui décide !

A part cette concentration de la surveillance chez les grands du numérique, l’autre déclencheur de la médiatisation du sujet surveillance vs liberté, c’est forcément l’affaire Snowden ? PC Portable Batterie | Batterie pour ordinateur portable et adaptateur boutique - www.fr-batterie-portable.com
Oui, en 2013 effectivement, il y a eu Snowden. Avant lui, on prenait ceux comme moi qui s’intéressaient au sujet pour de gentils paranoïaques. Il a révélé et brillamment expliqué l’objectif de la NSA d’écouter tout le monde, documents de l’agence à l’appui. Mais en plus, on a compris qu’ils avaient trouvé un moyen simple et peu onéreux d’y arriver : passer par Google et Facebook. Pour prendre une image, cinq micros posés chez Google, Amazon, Facebook ou Apple font levier et permettent de surveiller tout le monde, alors qu’installer un micro chez chacun des sept milliards d’habitants de la planète serait inabordable ! La centralisation d’Internet rend économiquement possible la surveillance de masse.

Achat Apple batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/apple.html
Batterie neuve pour Apple ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Achat Sony batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/sony.html
Batterie neuve pour Sony ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Patiko (0)

Rodyk draugams

Rašyk komentarą